La touche d’essai avant coloration: pourquoi et comment?

Partager l'article:
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  

La touche d’essai est le test à réaliser 48H avant de faire une coloration.

Ce n’est pas un sujet anodin, il faut le savoir en tant que cliente/ consommatrice de produits capillaires mais surtout en tant que coiffeuse. On va donc voir ensemble pourquoi on parle de faire cette touche d’essai avant une coloration? Est-ce obligatoire ou pas? Les risques? Et voir comment on fait cette fameuse touche d’essai.

Pourquoi faire la touche d’essai avant l’application d’une coloration?

 

La touche d’essai est faite pour éviter les risques d’allergie en pleine pose de coloration, et qui pourrait causer de gros risques à la personne allergique, car les risques d’allergie existent bien.

Et oui il y a les allergies au lactose, aux fruits, aux piqûres d’abeille… et bien les colorations aussi peuvent provoquer des allergies dues à certaines substances qu’elles contiennent.

La touche d’essai était obligatoirement à faire par les coiffeurs jusqu’au 21 mai 2003 où l’article R.5221 qui la rendait obligatoire a été abrogé.

Cet article interdisait aux coiffeurs d’appliquer certains produits “listés”, sans avoir procédé préalablement à la touche d’essai. Les coiffeurs devaient impérativement afficher par écrit dans leur salon de coiffure les risques liés à l’usage de teintures et produits capillaires contenant certaines substances en prévenant des risques graves.

La touche d’essai est donc une mesure de précaution importante qui peut permettre d’éviter de graves accidents (oedème interne ou externe, pelade, grosses démangeaisons…).

Aujourd’hui la touche d’essai n’est plus obligatoire MAIS le coiffeur peut être tenu comme responsable en cas d’incident s’il n’a pas pris cette précaution. Il peut être sanctionné en versant des dommages et intérêts (ce qui est un peu normal).

Il faut savoir que l’on peut être allergique à certains produits colorants et pas à d’autres. C’est pour cela qu’il est conseillé de faire un test en cas de changement de coloration ou de marque même si l’on a déjà fait des colorations et que l’on n’est pas allergique.

En tant que coiffeur il faut se préserver un maximum de tout risque, bien poser toutes les bonnes questions lors du diagnostique afin d’en savoir un maximum sur votre cliente.

Pratiquement TOUS les produits de colorations capillaires se préservent en inscrivant sur leur notice qu’il est obligatoire de faire la touche d’essai 48H avant, du coup c’est le coiffeur qui endossera la faute même s’il n’est pas à l’origine de la composition du produit capillaire. Il sera fautif de ne pas avoir pris les précautions nécessaires.

Ce qu’il faut quand même souligner c’est qu’il ne faut pas non plus regarder les colorations chimiques comme “LA bête noire”. Il ne faut pas oublier également que l’on peut être allergique à n’importe quoi: certaines personnes sont allergiques aux oeufs, aux fruits, aux amandes, au soleil… etc, pourtant ce sont des choses complètement naturelles / venant de la nature.

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Côté de la tête rasé : inconvénients et alternatives sympa !

Pour vous rassurer: en 9 ans de coiffure j’ai rencontré une SEULE cliente allergique aux colorations et qui le savait et me l’avait précisé. J’ai rencontré par contre beaucoup plus de clientes (ou qui m’ont racontée que leurs enfants l’étaient) allergiques au lactose et au gluten !

Il est important à préciser que l’on peut également être allergique aux colorations ENTIEREMENT NATURELLES à base de plantes, même si c’est naturel à 100% et bio ! Et oui on peut être allergique à tout…

Comment faire la touche d’essai avant une coloration?

Alors ça peut paraître bête comme ça mais il faut savoir comment se fait une touche d’essai. Je vous l’explique car j’ai déjà eu une cliente qui croyait être allergique aux colorations alors qu’elle ne l’était pas du tout, car on lui avait fait ce test dans un salon en lui mettant de l’oxydant 30 volume… oui vous avez bien lu et je vous assure que c’est vrai ! Sachant que l’oxydant est à manipuler avec des gants car c’est irritant pour TOUT LE MONDE… Du coup la pauvre l’avait garder 48 heures car elle n’a pas eu d’explication et pensait qu’il fallait qu’elle le garde malgré tout.. elle a eu la peau irritée, toute rouge, mais ce n’était pas du tout une allergie à la coloration mais une réaction normale.

Donc voyons tout de suite ensemble le protocole du test avant une coloration:

1- Où se fait la touche d’essai?

La touche d’essai se fait là où la peau est fine, sur une peau saine au moment du test (pas de blessure, bouton ou autre)

  • -soit derrière l’oreille
  • -soit dans le pli du coude (l’intérieur du coude)

2- Nettoyer la peau avec une compresse ou un coton imbibé d’antiseptique à l’endroit prévu.

3- Appliquer un peu de produit colorant pur (donc tout simplement un peu de produit sortant directement du tube de la coloration) de la même couleur et de la même marque surtout que celui qu’on appliquera à la cliente (car comme je vous l’ai dit plus haut, une personne peut être allergique à un colorant et pas à un autre et chaque coloration contient des colorants différents).

4- Laisser poser la touche d’essai pendant 48 heures, c’est le délai nécessaire à attendre pour voir l’apparition d’une réaction possible. Pendant ces 48 heures, il ne faut pas laver la zone où le produit colorant a été appliqué, mettez par exemple un petit pansement pour la protéger.

5- Au bout de 48 heures, on vérifie que la réaction est négative avant de pouvoir appliquer la coloration. C’est à dire qu’il n’y ait aucune réaction et que la peau est restée saine.

Si par contre pendant ces 48 heures il y a réaction, c’est à dire:

  • rougeurs, congestion cutanée
  • démangeaisons
  • petites boursouflures de la peau
  • ou toute autre chose anormale même si c’est discret

Il faut arrêter le test et nettoyer la zone …évidemment ne pas faire la coloration… et aller consulter son médecin.

 

Quelques conseils:

Demandez toujours lors d’un diagnostic si votre cliente a déjà fait des colorations (d’ailleurs mis à part pour les risques d’allergie c’est une question essentielle pour pouvoir conseiller une cliente).

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Composition des shampooings: ça sert à quoi tous ces ingrédients ?

Demandez également à la cliente si elle est allergique à quelque chose en particulier. Cela peut également vous aiguiller vers la touche d’essai pour éviter tous risques si votre cliente se considère elle-même comme fragile avec beaucoup d’allergies.

Ne prenez aucun risque si vous avez un quelconque doute ou que vous ne le sentez pas, faites le test même si ça embête votre cliente. Vous pouvez également diriger votre cliente vers un tie and dye ou des mèches qui ne présentent aucun risque allergique vu que ce sont des techniques qui ne touchent pas le cuir chevelu.

Si malgré toutes vos précautions une clientes se plaint de démangeaisons insupportables lors de l’application ou de la pose de la coloration (je ne parle pas d’une petite envie de se gratter, mais d’une sensation insupportable), RINCEZ-LA aussitôt ! Lorsqu’une cliente ne supporte pas un produit, on rince et on ne lui fait pas subir un moment de torture!! Dans ce genre de cas on ne réfléchit pas, on agit et on se contrefiche d’arrêter le processus de coloration ! Puis dites lui d’aller consulter son médecin rapidement.

Pour celles qui s’achètent et se font leur coloration à la maison, éviter les achats de colorations de marque inconnue vendues au marché ou dans des petits bazars et qui n’ont pas de contrôle. Privilégiez les produits, certes chimiques, mais de bonne qualité. Et surtout si vous vous faites une coloration maison, surtout pour la première fois, prenez le temps de faire votre test 48H à l’avance ça ne vous coûte rien.

Pour conclure:

Ce genre d’incident peut arriver à n’importe qui et à n’importe quel coiffeur, quelque soit son âge ou son expérience, c’est quelque chose qu’on ne peut pas deviner. Car comme je vous l’ai dit plus haut n’importe qui peut êtrê allergique à n’importe quoi, ou développer une allergie avec le temps.

Lorsque l’on sait que de simples amandes pourtant naturelles peuvent causer de graves allergies à certaines personnes, c’est donc normal que des produits chimiques puissent également causer des allergies.

Et malheureusement, mais soyons honnête, les coiffeurs ne peuvent pas faire cette touche d’essai à toutes leurs clientes, ce serait complètement ingérable que ce soit en salon ou à domicile… Donc beaucoup de questions au moment du diagnostique et de la prévention peuvent beaucoup aider. Soyez vigilants !

 

N’hésitez pas à partager cet article et dites moi en commentaire si vous avez déjà fait une touche d’essai chez vous ou chez le coiffeur?

  • 6
    Partages

5 commentaires

  1. MERLIN Alphonse 24 mars 2019 at 4 h 27 min

    retraité de la coiffue, je me souviens qu’en cas de réaction à une application, débarrasser la chevelure et le cuir chevelu,par rinçage abondant puis par l’application d’une solution destinée à rétablir le PH de la peau, eau vinaigrée, ou aussi un sérum: eau additionnée de sel marin … cela bien sûr au salon avec conseil de consulter son médecin … j’ai 80 ans, mes neurones me trahiraient-ils ?

    1. Sophia du blog de la Coiffure 26 mars 2019 at 22 h 20 min

      Bonjour Alphonse !
      Merci pour ton commentaire ! Super ! Pour l’eau vinaigrée et le sel marin je ne connaissais pas ! Intéressant ! Merci pour ton partage ça fait plaisir venant d’un ancien qui apporte son professionnalisme 😉 ! N’hésite pas à partager d’autres de tes conseils sur le blog, tu es le bienvenu !
      Sophia 😉

      1. MERLIN Alphonse 9 avril 2019 at 0 h 32 min

        bien sûr, la touche d’essai était la première précaution , honnêtement je n’ai jamais connu de cas d’allergie à nos produits utilisés, mais parfois les irritations nécessitaient un rétablissement du ph du cuir chevelu… hélas, désormais, la libre fabrication de ces produits , trop chers venant des gros fournisseurs, (Loreal … ) les jeunes coiffeurs(euses) achètent sur internet ou sur les marchés des produits bas de gamme n’ayant jamais subis de tests alors les drames surviennent ! aussi sur ces jeunes applicateurs de produits qui réagissent autant que leurs “clientes” et se trouvent exclu(e)s pour ces raisons de santé, de notre profession .

  2. Nathalie Godart 7 avril 2019 at 12 h 54 min

    Bonjour, oui lors de mes cours CAP ou BP, ils préconnisaient un mélange suite au rinçage intensif. Malheureusement, je ne me rappelle plus de ce mélange et je n’ ai plus mes cours, dommage!! Je regrette de ne pas l’avoir gardé mais suite à une reconversion, je n’ai pas pensé à ce détail (si important pourtant!). J’ai travillé 12 ans en coiffure sans rencontrer une seule allergie (sauf une touche d’essai révélée positive dans ma famille qui avait déjà des allergies connues) mais malheureusement, je pense que les allergies de toutes sortes, sont de + en + fréquentes…et gérer les touches d’essai n’est pas toujours simple, en effet.

    1. Sophia du blog de la Coiffure 8 avril 2019 at 21 h 52 min

      Bonjour Nathalie,
      Oui dommage ça aurait été intéressant à savoir ;), sinon y’a aussi de bons shampooings apaisants en cas de réactions ou de démangeaisons. Mais merci pour ton retour d’expérience sur 12 années de coiffure, c’est rassurant. Et oui effectivement il y a de plus en plus d’allergies de nos jours… Après un bon diagnostic permet souvent de décoller pas mal de choses heureusement 😉
      Merci pour ton message, au plaisir de te relire Nathalie !
      A bientôt, Sophia.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.