Comment bien utiliser les huiles pour ne pas assécher les cheveux ?

Partager l'article:
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  

Les huiles c’est tendance, c’est naturel, tout le monde en vante les mérites, c’est génial pour les cheveux… les clientes nous en parlent, en utilisent… beaucoup… oui… mais on oublie de préciser qu’il y a des conditions à respecter. Du coup les huiles pour les cheveux sont parfois très mal utilisées.

Comment bien utiliser les huiles pour ne pas assécher les cheveux ? On va voir cela tout de suite ensemble !

Je vous parle de ce sujet car j’ai eu énormément de clientes qui ont eu les cheveux secs, rêches, ternes à cause d’une mauvaise utilisation des huiles

Beaucoup de personnes pensent faire bien en s’appliquant de l’huile, mais même les bonnes choses peuvent avoir des limites à ne pas franchir sous peine d’être nocives

L’avantage des huiles qui fait qu’elles peuvent nous trahir, c’est le fait qu’elles sont naturelles, du coup personne ne va les soupçonner si elles font du tord aux cheveux! Du coup les personnes continuent “l’utilisation négative”, ne comprennent pas pourquoi leurs cheveux se dégradent et sont complètement dépitées par la situation…

Et pourtant il faudrait juste rectifier leur routine huiles capillaires.

Les huiles sont excellentes pour nourrir les cheveux lorsque l’on sait les utiliser.

Donc aujourd’hui on va voir comment bien utiliser les huiles et voir ce qu’il ne faut surtout pas faire, car c’est un problème vraiment très courant chez les clientes.

Comme d’habitude, toujours avec des explications simples et logiques, afin de bien retenir toutes les infos et de les appliquer, car lorsqu’on comprend la logique on explique beaucoup mieux.

 

 

Ce qu’il faut savoir:

 

Avant toute chose, il faut savoir qu’il faut bien choisir son huile (ou ses huiles).

Il faut pour cela savoir qu’il y a deux sortes d’huiles par rapport à leur action sur les cheveux:

  1. les huiles pénétrantes: donc qui pénètrent à l’intérieur du cheveu jusqu’au cortex (voir l’article comment est fait le cheveu).
  2. les huiles non pénétrantes / ou dites encore enrobantes: donc qui ne vont pas pénétrer le cheveu, mais vont rester à la surface du cheveu / “enrober” le cheveu.

Ce détail est TRES IMPORTANT selon le but de l’utilisation de l’huile. On n’utilise pas la même sorte d’huile pour gainer les cheveux ou pour faire un bain d’huile.

Pour les bains d’huile il faudra choisir des HUILES PENETRANTES (exemple: huile de coco, huile d’olive, huile avocat, huile d’amande, huile de ricin…). Elles sont idéales en bain d’huile avant le shampooing ou la piscine pour protéger les cheveux. Les cheveux sont perméables, ils absorbent l’eau ce qui les rend plus fragiles au moment du shampooing. L’huile qui va donc pénétrer le cheveu (qui est perméable / l’eau peu pénétrer dans le cheveux), va renforcer la fibre capillaire et va de ce fait limiter l’absorption de l’eau par les cheveux.

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Chute de cheveux importante : comment faire?

Pour gainer ses cheveux, lisser les écailles, il faudra choisir des HUILES NON PENETRANTES (exemples: huile de jojaba, huile de tournesol… ).

 

Les erreurs les plus courantes à connaître et à arrêter:

 

1) Les bains d’huile posés 3 jours ou même une semaine, qu’on rince et qu’on ré-applique aussitôt après le shampooing.

Pourquoi?

Le cheveu n’aura pas besoin d’être gavé d’huile en non-stop. Un abus d’huile peut fatiguer et étouffer le cheveu. Le cheveu a besoin également de respirer. Donc au lieu de protéger le cheveux, le temps prolongé abusivement de bain d’huile va à l’inverse étouffer et assécher le cheveu.

 

2) L’huile utilisées en produit coiffant pratiquement tous les jours à répétition pour plaquer les cheveux ou dompter les frisotis.

Pourquoi?

Pareil que pour les bains d’huiles, mettre tous les jours de l’huile “enrobante”(=non pénétrante) pour se coiffer va tout simplement étouffer le cheveu. En général celles qui font cela, on surtout la partie supérieure des cheveux sèche, là où l’huile est appliquée régulièrement avec insistance.

 

3) Rincer son bain d’huile en faisant quatre ou cinq shampooings.

Pourquoi?

Le bain d’huile est censé protéger de l’étape du shampooing, mais si c’est pour qu’au final au lieu d’un ou deux shampooings, les cheveux se font attaquer par cinq shampooings… L’intérêt du bain d’huile perd toute sa valeur.

*Cette erreur peut venir de l’application d’une huile non pénétrante au lieu d’une huile pénétrante pour son bain d’huile. Le fait que l’huile ne pénétrera pas le cheveu, le bain d’une huile non pénétrante va beaucoup plus graisser la chevelure, ce qui sera plus difficile à rincer.

 

4) Graisser son cuir chevelu en le badigeonnant d’huile quotidiennement. Ceci est souvent fait par erreur dans le but de faire pousser les cheveux.

Pourquoi?

Car on risque de saturer le cuir chevelu en l’étouffant de gras, alors qu’il produit déjà du gras naturel (le sébum). Cela peut rendre les racines très grasses donc, et même aller jusqu’à avoir des pellicules grasses.

 

5) Certaines huiles peuvent ne pas être adaptées à la nature du cheveux (fins, épais, afro etc..).

Pourquoi?

Chaque cheveu est différent et réagit différemment; et chaque huile a des propriétés et des compositions différentes. Il est donc important d’utiliser des huiles différentes afin de voir lesquelles on préfère, lesquelles agissent le mieux sur ses cheveux et voir ainsi lesquelles ne sont pas idéales à sa nature de cheveux.

 

Ce qui est à retenir en très très bref :

C’est que l’huile peut facilement ETOUFFER le cheveu. L’huile n’est pas soluble dans l’eau et a une texture très consistante, ce qui fait qu’elle peut protéger les cheveux, mais qu’employée abusivement elle peut les étouffer et donc les assécher.

Petite parenthèse pour celles qui coiffent ou veulent devenir coiffeuse et veulent conseiller leurs clientes:

 

Pas besoin de rentrer dans des explications de composition de l’huile avec des termes de chimie, les clientes ne comprendront rien et n’en retiendront rien. Pas besoin de savoir comment est construit un moteur de voiture pour pouvoir utiliser une voiture ))! Expliquez simplement et efficacement l’essentiel à vos clientes. Les explications doivent être faciles à comprendre et à retenir.

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  La routine capillaire idéale SPECIALE VACANCES -PARTIE 2

Pour résumé, une bonne utilisation des huiles pour cheveux c’est:

1 bain d’huile 1 fois par semaine à poser sur les longueurs, sur cheveux secs (et non mouillés), pendant 2 à 12 heures avant de faire son shampooing de la semaine, avec une huile PENETRANTE.

-Et pour les cheveux très secs, très frisés, afro, quelques gouttes d’huile NON PENETRANTE à mettre 1 fois dans la semaine, un peu comme on met un sérum. Donc très peu et qu’on ne rince pas. Et pour celles qui ont des sérums, ils contiennent pour la majorité de l’huile dans leur composition donc vous pouvez rester sur votre sérum si il vous convient.

***Tout en faisant attention de bien choisir son type d’huile (pénétrante ou non), la qualité de l’huile (non raffinée,première pression à fois, bio si possible) et en variant les huiles pour connaître celles que leurs cheveux préfèreront.

Et c’est tout ! On arrête de se badigeonner les cheveux d’huile à outrance !

EXCEPTION pour les vacances ou celles qui font de la piscine, qui peuvent en mettre AVANT chaque baignade, en guise de protection. Mais seulement AVANT baignade et non en non-stop pendant toutes les vacances…

 

Entre parenthèse, parlant d’huiles, j’ai lu un article de Morgane, qui parlait des bienfaits de l’huile de brocolis qui est peu connue… Il faut absolument que je teste et que je vous en fasse un retour ; )

Pour conclure:

Si depuis que vous mettez de l’huile vous contactez que vos cheveux sont secs, ou de plus en plus secs, ternes, c’est que soit vous faites des erreurs d’utilisation, soit il faut changer d’huile et en tester d’autres.

Et en tant que coiffeuse il faut questionner toutes vos clientes aux cheveux secs et ternes sur les huiles, surtout si elles ont les cheveux naturels ou très peu colorés mais très secs. Puis, qu’elles en utilisent ou pas, conseillez-les sur ce sujet, ça leur sera utile dans tous les cas !

Sois pour se mettre à utiliser de l’huile, soit pour rectifier son utilisation !

Pour en savoir davantage sur tout ce qui abime les cheveux, cet article sur les 5 grosses agressions capillaires peut vous intéresser, n’hésitez pas à aller y faire un tour !

 

Si cet article vous a plu, vous pouvez me laisser votre feedback en commentaire ci-dessous ! Et à très vite pour de prochains articles pour toutes les passionnées de coiffure et coiffeuses en herbe !

 

  • 2
    Partages

2 commentaires

  1. Madeleine 24 septembre 2019 at 17 h 34 min

    Bonjour,
    Apres un brushing, j’ai l’habitude de mettre une huile sèche ou une pommade anti-frizz pour les protéger de l’humidité. Puis-je malgré tout mettre quelques gouttes d’huile non pénétrantes ou cela ne servira à rien sinon les étouffer?
    Sinon,je voulais te dire que ton blog est exceptionnel. Je suis en train de le dévorer. J’ai rarement vu des articles aussi bien rédigés et précis qui répondent à toutes les questions que je me pose.
    Merci pour ton travail.

    1. Sophia du blog de la Coiffure 22 octobre 2019 at 19 h 59 min

      Coucou Madeleine,
      Si tu peux mettre quelques gouttes d’huile non pénétrante pour ton coiffage, c’est très bien. Ce qu’il ne faut pas faire c’est se badigeonner d’huile pénétrante tous les jours en guise de coiffage 😉
      Oh merci Madeleine pour ton commentaire, ça me touche énormément !
      Au plaisir de te relire 😉

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.