Coiffer sans être coiffeur / coiffeuse: légal ou pas?

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici une question très intéressante que l’on m’a posé et réponse importante à connaître avant de se lancer dans les prestations coiffure.

C’est d’ailleurs souvent une question que l’on se pose lors d’une reconversion professionnelle dans la coiffure:

Peut-on coiffer sans être coiffeur / coiffeuse? Obligé d’être diplômé?

Peut-on vendre des services de coiffure sans être diplômé dans la coiffure?

Peut-on faire juste des prestations de coiffure “simples” (coiffages, brushing, coiffures sophistiquées) et des prestations sans utilisation de produits réglementés dans le métier de la coiffure, sans être diplômé dans la coiffure?

C’est le genre de questions que beaucoup se pose car certaines personnes peuvent être passionnées de coiffure, très bien s’y connaître et aimeraient en faire leur activité sans pour autant avoir passer de diplôme dans le domaine.

C’est aussi quelque chose que l’on voit couramment, beaucoup de personnes pratiquent des prestations de brushing ou de lissages et ne sont pas coiffeur / coiffeuse, elles n’ont aucun diplôme dans la coiffure. Donc est-ce légal? Est-ce risqué?

On va tout de suite répondre à toutes ces questions en 3 points, afin que tous ceux et celles qui s’interrogent sur ce sujet puissent bien comprendre les réglementations touchant aux prestations coiffure:

1- Les réglementations liées à l’activité de la coiffure / métier de la coiffure

2- Dans la réalité cette réglementation signifie quoi concrètement?

3- Réglementation abusive ou de bon sens?

Je précise que pour ce sujet on parle de coiffure à domicile, à titre personnel en indépendant et non en travaillant en salon de coiffure.

1-Les réglementations liées à l’activité de la coiffure / métier de la coiffure:

Voici les qualifications professionnelles requises pour les activités artisanales réglementées selon les lois:

La loi n°1996-603 du 5 juillet 1996 prévoit que, quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l’entreprise, certaines activités artisanales ne peuvent être exercées que par une personne justifiant d’une qualification professionnelle pour le métier exercé ou sous son contrôle effectif et permanent.

Cette personne (qui peut être l’entrepreneur lui-même, son conjoint collaborateur ou l’un de ses salariés) doit  :
être titulaire du certificat d’aptitude professionnelle (CAP), du brevet d’études professionnelles (BEP), d’un diplôme ou d’un titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ces diplômes ou titres doivent attester d’une qualification dans le métier ou dans une partie de l’activité exercée.
– ou justifier d’une expérience professionnelle de 3 années effectives sur le territoire de l’Union européenne (UE) ou dans un autre Etat partie à l’Espace économique européen (EEE), acquise en qualité de dirigeant d’entreprise, de travailleur indépendant ou de salarié dans l’exercice de ce métier.

A noter : les personnes qualifiées dans un métier pourront toutefois accomplir les tâches qui relèvent d’un métier connexe faisant partie d’un même groupe d’activités dès lors que ces tâches font appel à des compétences similaires à celles mises en œuvre dans leur métier principal.

Le décret du 4 mai 2017 met en œuvre, à compter du 1er juin 2017, l’obligation d’être titulaire d’une qualification professionnelle par métier et non plus par groupe d’activité.
Depuis cette date, il est nécessaire de justifier d’un CAP, BEP ou d’un diplôme équivalent dans le métier ou dans la partie d’activité envisagée pour pouvoir l’exercer.

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Comment acheter son matériel coiffure avec un petit budget ?

 

Voici les activités artisanales concernées par la réglementation ci-dessus:
Article 16
  • Modifié par LOI n°2016-1691 du 9 décembre 2016 – art. 131 (V)
  • Modifié par LOI n°2017-55 du 20 janvier 2017 – art. 54

I. ― Quels que soient le statut juridique et les caractéristiques de l’entreprise, ne peuvent être exercées que par une personne qualifiée professionnellement ou sous le contrôle effectif et permanent de celle-ci les activités suivantes :

― l’entretien et la réparation des véhicules terrestres à moteur et des machines agricoles, forestières et de travaux publics ;

― la construction, l’entretien et la réparation des bâtiments ;

― la mise en place, l’entretien et la réparation des réseaux et des équipements utilisant les fluides, ainsi que des matériels et équipements destinés à l’alimentation en gaz, au chauffage des immeubles et aux installations électriques ;

― le ramonage ;

― les soins esthétiques à la personne autres que médicaux et paramédicaux et les modelages esthétiques de confort sans finalité médicale. On entend par modelage toute manœuvre superficielle externe réalisée sur la peau du visage et du corps humain dans un but exclusivement esthétique et de confort, à l’exclusion de toute finalité médicale et thérapeutique. Cette manœuvre peut être soit manuelle, éventuellement pour assurer la pénétration d’un produit cosmétique, soit facilitée par un appareil à visée esthétique ;

― la réalisation de prothèses dentaires ;

― la préparation ou la fabrication de produits frais de boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie et poissonnerie, ainsi que la préparation ou la fabrication de glaces alimentaires artisanales ;

― l’activité de maréchal-ferrant ;

la coiffure.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er juin 2017.

Je vous rajoute cette notice:

Notice : le décret met en œuvre l’obligation générale de qualification professionnelle par métier. Il précise les conditions dans lesquelles les personnes qualifiées dans un métier peuvent exercer les tâches qui relèvent d’un métier connexe au sein d’une même activité au sens du I de l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996. Il rénove les modalités de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises dans un autre Etat membre de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen. En particulier, il met en œuvre l’accès partiel, qui permet aux personnes qualifiées partiellement dans une activité soumise à qualification professionnelle d’accéder à la partie d’activité correspondant à leur qualification.

 

2- Dans la réalité cette réglementation signifie quoi concrètement?

Comme on peut bien le comprendre à travers ces règlementations, pour exercer tout ce qui touche à la coiffure requiert obligatoirement d’une qualification donc d’un diplôme pour pouvoir exercer la coiffure, qui fait partie des ACTIVITES ARTISANALES REGLEMENTEES.

Donc même pour proposer des prestations de coiffages simples, comme un brushing par exemple, du moment où la prestation est une prestation payante, il faut obligatoirement:

-soit avoir un diplôme dans la coiffure (CAP, BP etc…)

-soit justifier d’une expérience professionnelles de 3 ans effectives sur le territoire de l’Union européenne (UE) ou dans un autre Etat partie à l’Espace économique européen.

Ce qui signifie également que l’exercice de prestations de coiffure, même des plus simples, sans aucune qualification est illégale en France et fait encourir des risques (amendes…).

les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  Mieux vous aider dans l'apprentissage de la coiffure en 2019 !

La coiffure est une activité artisanale très réglementée. Le savoir-faire n’est pas reconnu sans diplôme.

 

3- Réglementation abusive ou de bon sens?

Lorsque l’on souhaite proposer des petites prestations coiffures cela peut paraître frustrant et un peu injuste (surtout si l’on est passionné)…

On aurait tendance à penser que c’est un peu abusé comme réglementation et qu’il pourrait y avoir au moins une permission pour les prestations “soft”, qui ne nécessite pas vraiment de qualification

Soyons honnête, c’est vrai qu’il n’y a pas besoin de grande qualification pour savoir faire un shampooing et un brushing…

Mais… ce qu’il faut comprendre par ces mesures, c’est surtout:

-une protection du métier de la coiffure afin qu’il ne perde pas de sa valeur: si tout le monde pouvait coiffer, pourquoi devenir coiffeur / coiffeuse? Pourquoi s’embêter à passer un diplôme? Sachant qu’en passant un diplôme on va beaucoup plus loin, en général, dans l’apprentissage du métier, ce qui est point rassurant pour les clients.

-pour éviter les dérives et les abus: certaines personnes font par exemple des lissages sans être coiffeuse. Certaines seront des passionnées de coiffure qui feront très bien les prestations, très consciencieuses même sans diplôme, mais d’autres feront ces prestations n’importe comment, pour l’appas du gain… Le diplôme permettra de différencier ces catégories de personnes: les passionnées de coiffure voudront passer leur diplôme pour exercer leur passion !

 

Je vous parle de cela car en tant que coiffeuse, on récupère régulièrement des clientes ayant fait des lissages (grandes tendances lucratives du moment) chez des personnes non qualifiées, au mieux elles ont perdus de l’argent, au pire elles ont perdus de l’argent et ont les cheveux bousillés malheureusement…

Et là je ne parle pas des passionnées de coiffure, mais vraiment de personnes qui bâclent leur clientèle sans s’en soucier quand on entend certains récits… Bon, vous allez me dire que certaines coiffeuses diplômées aussi peuvent agir également ainsi… Oui c’est vrai, mais le diplôme servira à faire une première sélection, même si le diplôme n’est pas toujours parlant et suffisant !

Car oui, on retrouves aussi des personnes diplômées de coiffure mais ayant fait ce métier par dépit et exercent (mal) ce métier juste pour payer leur loyer…

 

Pour conclure:

Nous sommes dans “LE” pays du diplôme. Certains pays reconnaissent le savoir-faire et laisse les gens exercer, en France il faut un diplôme dans la coiffure pour pouvoir exercer le métier de coiffeur ou n’importe quelle prestation coiffure à titre personnel (coiffeuse à domicile / coiffeur indépendant).

J’espère que cet article vous aura aidé à mieux comprendre et aura répondu à vos questions afin d’être fixé.

N’hésitez pas à partager cet article et  à laisser un commentaire s’il vous a éclairé !

  • 1
    Partage

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.